Expertise

Il importe de décorer et d’aménager son intérieur en étant à l’écoute de soi.
L’harmonie du lieu fait écho à notre harmonie intérieure.

Pour qui ?

Nous travaillons dans tous les secteurs du bâtiment, habitations, bureaux, hôtels, restaurants, boutiques.

Sur quoi ?

La modification des espaces, les agencements, le choix des couleurs, des matériaux, du mobilier et des luminaires, la création de mobiliers sur-mesure…

Comment ?

Méthodologie

Être à l’écoute, cerner la personnalité des occupants, s’imprégner des lieux, prendre des photos.

Établir une synthèse, avoir une vision d’ensemble, faire des projections.

Réaliser des croquis, maquettes, planches, matériaux, modélisations, photos retouchées, plans, perspectives 3D pour vous aider à vous projeter et visualiser votre futur univers.

Réaliser des croquis
Réaliser des croquis
Réaliser des croquis

Validation des choix au fil de l’eau.

De quelle façon ?

Nos propositions sont adaptées aux contraintes techniques, à vos envies et à votre budget.

De quelle façon ?

Cas d’école

img-22« La prise en considération architecturale et esthétique des espaces de vie, d’activités, de loisirs et de scolarisation des enfants psychotiques et autistes est relativement récente. Le souhait d’améliorer leur confort de vie, l’est tout autant ».

L’IME accueille, en externat à la journée ou en demi-journées, des enfants ou des adolescents de 6 à 14 ans souffrant de déficience intellectuelle, accompagnée ou non de troubles de la personnalité ou du comportement.

L’heure du repas est un temps stratégique pour l’éducateur. Un temps de vie sociale, au cours duquel les valeurs socioculturelles peuvent s’épanouir. Le repas s’inscrit dans le projet d’établissement comme un espace temps d’apprentissage, éducatif ou thérapeutique.

Il y a d’abord une évidence: tous lieux destinés à accueillir ces enfants doivent être étudiés selon leurs qualités sensorielles et perceptives.  Nous devons considérer cette démarche comme une compensation des difficultés rencontrées par ces enfants. Offrir un environnement moins stressant, éviter de renforcer leur trouble intérieur et faciliter les apprentissages contribue au travail et à l’investissement humain des équipes de terrain.

Nous recherchons le confort et une qualité de vie au quotidien pour ces enfants. Les réflexions essentielles sont donc avant tout humaines. Elles incluent leur participation sociale, la cohabitation avec les encadrants et la structure physique des espaces (des lieux dédiés, délimités, facilitant la proximité sociale).

Notre ambition est de rendre leur vie la plus ordinaire possible avec et malgré leurs spécificités.

C’est en prenant en compte toutes ces considérations que nous avons conçu la nouvelle salle-à-manger de l’IME de Thiais.

Les manifestations d’anxiété, les tendances à la désorganisation et à la confusion, les difficultés de représentation spatiale des enfants, nous donne à penser que la construction de leur espace doit être claire et organisée. L’harmonie doit régner afin de pallier à leurs tempêtes et fragmentations intérieures.

Nous avons donc cherché l’équilibre visuel, raisonné l’organisation spatiale et estimé qu’une symétrie pourrait servir l’objectif à atteindre.

La position des cloisons et du mobilier sert notre dessein.

Cloisonner les espaces, sans obstruer la lumière, permet de réduire les diverses sources de distractions, qu’elles soient sonores, visuelles ou physiques. Le but est ici de stabiliser l’attention des enfants et leur besoin de déplacements.

Dans cette même démarche de créer un environnement apaisant, les matériaux choisis ont pour objectif de réduire les résonances du sol au plafond en passant par la décoration murale et le mobilier.

La sensibilité des enfants nécessite de gérer de façon mesurée la couleur. Nous avons pris en compte leur impact sur les humeurs.

Le bleu, couleur froide, joue parfaitement son rôle de régulateur thermique de la palette chromatique et modère les éventuels emportements de sa torride couleur complémentaire, le Rouge. Son second espace symbolique met le bleu ciel en relation direct avec l’air et le vent. L’air est l’élément de communication par excellence car c’est à travers lui que se transmettent les ondes, se propagent les sons, se disséminent les pollens, migrent les oiseaux, s’unissent et se déterminent les terres. C’est pourquoi le bleu s’associe en terme de besoins essentiels à tout ce qui touche aux besoins d’échanger, de partager, de communiquer, mais aussi aux besoins de pouvoir respirer, d’avoir de l’air, de s’oxygéner, de se rafraîchir.

Nous sommes convaincus que les changements de comportements seront significatifs si l’environnement est adapté et esthétique. Même si cela ne peut constituer une réponse unique. Les semaines à venir nous dirons si ce même désir qui nous habite, le bien-être des enfants, s’opère. Mais nous savons déjà qu’ils trouvent leur nouvel espace beau et qu’ils n’éprouvent plus le même besoin d’errance.

Réalisations Entreprises / Collectivités / Administrations
Réalisations Entreprises / Collectivités / Administrations

img-27L’attrait pour la couleur est récent. Il y a encore peu de temps, le bien-être apporté par un univers harmonieux n’avait pas l’importance que nous lui accordons aujourd’hui. Les bureaux étaient gris, tristes et fonctionnels. On ne se posait pas la question de savoir si l’on s’y sentait bien. Aujourd’hui il est admis de comprendre qu’un cadre coloré, sur mesure, à l’image de l’entreprise puisse répondre :

  • À l’identité qu’elle souhaite véhiculer
  • À l’humanisation de ses espaces pour produire la qualité exigée.

Lorsque l’on crée la palette couleurs d’une entreprise, il faut tenir compte de plusieurs facteurs : l’univers, les couleurs, les harmonies, l’agencement chromatique, la lumière.

1. L’univers – Il faut être cohérent avec l’identité de l’entreprise et répondre à ses spécificités métier. J’entends par là qu’il est important de prendre en compte son identité visuelle, sa communication, son milieu, son activité…

2. Les couleurs – Les couleurs sont chargées d’une forte valeur émotionnelle qui influe sur nos comportements et nos perceptions. Elles rassurent, dynamisent ou peuvent être polluantes, non seulement pour l’environnement et le bien-être des individus mais aussi à cause de l’effet visuel qu’elles

produisent.

3. Les harmonies – Le marché de la décoration, que ce soit en peinture, en revêtement mural, en revêtement de sol, offre des combinaisons de couleurs infinies. C’est dans l’étude de la juxtaposition de ces combinaisons que l’on personnalise l’environnement professionnel.

4. L’agencement – Il faut également s’intéresser aux exigences fonctionnelles des locaux. Les couleurs doivent refléter le caractère d’un espace de travail. Ceci permet de différencier les zones de travail, des zones de circulation et des zones de détente.

5. La lumière – La lumière est l’élément indispensable pour déterminer la perception des couleurs. Les couleurs sont perçues différemment selon la source de lumière, naturelle ou artificielle.

Chez Century 21, pour la salle de réunion destinée à la direction, j’ai créé et harmonisé une palette de couleurs de bruns chauds dans le but de favoriser la concentration, la prise de décision ou la médiation. Cela permet de concilier intimité et communication, proximité et collaboration dans une atmosphère à l’élégance intemporelle. Une Palette de couleurs pouvant se juxtaposer aux couleurs du logo Century 21, composé de jaune et noir.

Pour L’accueil, j’avais pour contrainte l’essence du bois de la borne ainsi que le meuble de présentation des trophées. Celle-ci s’accordant au jaune du logo Century 21, je l’ai utilisée pour créer une unité visuelle en habillage des murs et des portes.

Cette essence discrète et lumineuse, permet de réchauffer l’espace sans être ostentatoire. Le but est de moderniser tout en restant traditionnel, d’épurer et de rendre visible les informations en cohérence avec les valeurs de l’entreprise.

Le sol s’habille donc de carrelage effet béton ciré et les murs prennent pour dominante le blanc.

Le noir symbolise la profondeur psychologique et intellectuelle, la sagesse, le silence. Porteur de toutes les autres couleurs, le noir est passif et absorbe la lumière.

Le blanc est caractéristique de ce besoin de faire le vide, de retrouver une impression de clarté pour être en capacité de se projeter. Il fait naître le concept de lumière.

Ce duo permet d’équilibrer et de valoriser toutes les couleurs. Dans ce cas précis, le jaune de l’identité visuelle Century 21.

J’ai eu pour volonté d’utiliser l’accueil pour communiquer sur la place de Century 21 dans le monde. Nous avons donc décidé de réaliser une planisphère lumineuse, particulièrement légère au dessus de nos têtes. Ce Réseau de professionnels immobiliers est présent sur tous les continents, de l’Amérique à l’Asie, en passant par l’Europe, le Moyen Orient, l’Afrique, l’Océanie et les Caraïbes.

Pour La zone de circulation et détente de l’espace formation des franchisés, j’utilise la palette de couleurs et les matériaux de l’accueil.

Le résultat final doit être à l’identique, un espace non faste où toute information est rendue visible.

  1. Identifier les canaux d’informations internes et externes.
  2. Identifier les outils les plus adaptés.

Ne pouvant toucher au volume, j’ai structuré l’espace en 3 zones :

  • La communication institutionnelle regroupée avec la zone détente.
  • Les campagnes publicitaires internationales.
  • L’humanisation. Il s’agit de mettre en avant les personnalités, les hommes et les femmes qui ont fait et qui font l’histoire de Century 21, d’y mettre des visages. Un lieu où les Êtres prennent toutes leurs places.
Réalisations Entreprises / Collectivités / Administrations
Réalisations Entreprises / Collectivités / Administrations